FONDAFIP > Autres publications > Les rapports de FONDAFIP Section Maroc
Rapport consolidation Maroc

La consolidation des comptes publics au Maroc : un levier de cohérence des finances publiques et d'optimisation des politiques publiques

A la lumière de ce que recouvre le concept de consolidation des comptes du secteur public, des enjeux qu'il recèle et de l'opportunité et de l'utilité d'un tel dispositif pour la cohérence des finances publiques au Maroc, le groupe de recherche tente à travers ce travail de dégager les préconisations et la démarche, à même de mettre les finances publiques nationales sur le chemin complexe, long, mais nécessaire de la consolidation des comptes publics.

Le Maroc s’est délibérément engagé dans une dynamique ambitieuse de réformes visant le renforcement du dispositif de bonne gouvernance des finances publiques.

 
La nouvelle constitution marocaine consacre les principes de bonne gouvernance des services publics en termes de transparence, de reddition des comptes et de responsabilité des agents des services publics devant exercer leurs fonctions selon les principes de respect de la loi, de neutralité, de probité et d’intérêt général.
 
Ces principes fondateurs de la bonne gouvernance ne sauraient être concrétisés sans la mise en place d’outils et d’instruments de gestion, à même de donner un contenu concret à ces différents principes.
 
Parmi ces outils, figurent le déploiement en cours de la réforme comptable de l’Etat et l’harmonisation des dispositifs comptables de l’ensemble des composantes du secteur public et leur corollaire naturel la consolidation des comptes publics, destinée à favoriser l’émergence d’une dynamique fondée sur la cohérence et l’intégration des finances des différentes structures publiques et à constituer une réponse à un environnement de plus en plus exigeant en termes d’informations financières pertinentes et intégrées.
 
La mise en place dans le cadre d’une démarche progressive, participative et pragmatique d’un système de consolidation des comptes publics au Maroc est devenue une nécessité afin de disposer d’une vision transversale des finances publiques et d’appréhender les incidences économiques des politiques budgétaires des administrations publiques, à travers une feuille de route déclinant les propositions à prendre en considération pour la construction d’un modèle marocain de consolidation des données financières et comptables du secteur public.

Composition de groupe de recherche :

 

Abdelkrim GUIRI, Directeur de la réglementation et de la normalisation comptable
 
Rachid AMGHAR, Chef de la division de la normalisation
 
Noureddine BAMOU, Chef de la division des opérations comptables
 
Laila LAAKAIRI, Chef de la division de l’accompagnement des projets de réforme, coordinatrice du groupe de recherche
 
Mohamed KABELMA, Chef du service de l’organisation et de la normalisation comptable
 
Sidi Mohammed EL HASSANI EL ALAOUI, Chef du service de l’audit de la capacité de gestion des sous ordonnateurs
 
Ahmed ABBAR, Chef du service du portefeuille et de la gestion de la trésorerie
 
Nordine LAZRAK, Administrateur de projet à la mission d’expertise en matière de marchés publics
 
Rachid HAFIDI, Cadre à la division de l’accompagnement des projets de réforme

Téléchargement(s)

Confirmation d'envoi

Madame, Monsieur,
votre message a bien été envoyé.
Nous y donnerons suite dans les plus brefs délais.

×
Contactez Fondafip

Fondafip est à votre écoute.
Utilisez ce formulaire pour toute demande, inscription ou remarque sur le site.

×