FONDAFIP > Colloques - Echanges > Les colloques en France
PhotoPhotoPhotoPhotoPhotoPhotoPhotoPhotoPhotoPhoto

Compte-rendu du colloque organisé avec la Caisse des dépôts "Territoires en transition et nouvelle gouvernance financière locale" le 24 janvier 2017 à Paris

Retrouvez le compte-rendu, les photos et le film du colloque.

Téléchargement(s)

Le 24/01/2017

 

 

Marc Abadie, Directeur du réseau et des territoires de la Caisse des Dépôts, a remercié l’ensemble des intervenants et des participants au colloque. Il est revenu sur le rôle de la Caisse des dépôts, notamment en termes d’ingénierie financière auprès des collectivités territoriales, dans la séquence récente de transformations des territoires. Il a rappelé l’importance des transformations actuelles et la nécessité pour les institutions publiques de se renouveler, de s’adapter à ces transformations.

Marie-Christine Esclassan, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Secrétaire générale de FONDAFIP, Directrice de la RFFP, a adressé ses vifs remerciements à la Caisse des dépôts et à l’équipe coorganisatrice de ce colloque pour sa participation au projet, ainsi qu’aux intervenants qui ont bien voulu accepter d’apporter leur contribution. Elle est revenue sur la difficulté de faire coïncider les nouvelles réalités de notre société avec nos modes d’action, de gestion. C’est l’un des grands enjeux auxquels est consacré ce colloque en ce qui concerne les transformations de la nouvelle gouvernance financière locale dans les territoires.  

Présidée par Marie-Christine Esclassan, la première table ronde intitulée « Territoires en transition : quels nouveaux besoins ? Quel impact sur les dépenses publiques locales ? » a débuté avec une présentation par Claire Delpech, Responsable finances et fiscalité à l’Assemblée des Communautés de France, des enjeux financiers posés par la nouvelle carte intercommunale. Outre l’évolution des périmètres des communautés, ont été relevés cinq défis, parmi lesquels la maîtrise des charges, notamment salariales, et la nécessaire relance de l’investissement. Jérôme Larue, Conseiller responsable du pôle finances, droit et ressources humaines à Régions de France, s’est interrogé sur la question de savoir si la fusion des régions procurait effectivement des économies. Il a d’abord décrit le processus et la préparation qui ont précédé la réforme. Il a rappelé ensuite la difficulté à évaluer précisément les bénéfices des modifications régionales. Adriano di Pietro, Professeur à l’Université de Bologne, Directeur du SEAST, a présenté l’expérience italienne en matière de villes métropolitaines qui bénéficient désormais d’une reconnaissance constitutionnelle, l’objectif de la réforme étant une efficacité accrue en termes de gestion publique. Une réflexion sur l’intérêt d’un réseau européen des métropoles est par ailleurs conduite en Italie. Guillaume Lenoble, Directeur Général Adjoint Finances, Evaluation et Innovation, Ville d’Issy-les-Moulineaux, a abordé les mutations des territoires sous l’angle du numérique.

Isabelle Laudier, Responsable de l’Institut CDC pour la Recherche, Département de la Stratégie, Caisse des dépôts, présidait la seconde table ronde « Territoires en transition : quels nouveaux besoins ? Quels nouveaux modes de financement ? ».  Guy Gilbert, Professeur des Universités émérite à l’Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay, a répondu à la question de savoir si le potentiel de ressources des collectivités locales est à la hauteur de leurs besoins de dépenses. Il est revenu sur la situation de chaque catégorie de collectivités en soulignant notamment la fragilisation des finances des départements en raison de l’absence de compensation adéquate des transferts de compétences. Didier Célisse, Responsable Marketing, Stratégie, Animation Territoriale au Département Transition Numérique à la Caisse des dépôts, a rappelé que les territoires sont à l’épreuve d’un contexte complexe : l’attractivité économique, les besoins des habitants, les difficultés budgétaires, etc. Les différences de maturité fonction des secteurs rend le financement du numérique relativement complexe. Les besoins d’accompagnement des collectivités locales apparaissent à différents niveaux. Claire Charbit, Responsable du dialogue avec les autorités locales et régionales à l’Organisation de coopération et de développement économiques et Guillaume Desmoulins, Fondateur de Co-city – crowdfunding citoyen, ont abordé la question des financements alternatifs pour répondre aux nouveaux besoins qui découlent de la transition territoriale. Ils sont plus particulièrement revenus sur la pratique du civic crowdfunding, notamment comme complément de l’action publique dans une logique de co-construction territoriale. Pierre Laurent, Responsable du Département du Développement, Direction des Prêts et de l’Habitat, Direction des Fonds d’Epargne à la Caisse des dépôts, a évoqué le rôle de l’investisseur institutionnel dans le financement de l’aménagement durable. Il a commenté plus en détails le fonctionnement et les ressources de la Caisse des dépôts. Thomas Rougier, Directeur des Etudes à La Banque Postale Collectivités Locales, est revenu sur la situation financière des collectivités territoriales et notamment sur la baisse de leur autofinancement. Il a mentionné un réajustement sensible des investissements ces dernières années et  décrit un certain nombre d’actions menées en matière de financement, sous forme par exemple d’emprunts.

 

Compte-rendu réalisé par Carine Riou

Pour accéder au film, cliquez sur le lien suivant : https://youtu.be/yOqVZcpbQHs

Confirmation d'envoi

Madame, Monsieur,
votre message a bien été envoyé.
Nous y donnerons suite dans les plus brefs délais.

×
Contactez Fondafip

Fondafip est à votre écoute.
Utilisez ce formulaire pour toute demande, inscription ou remarque sur le site.

×